Eh bien non c’est pas hurk1 qui fait une critique cinématographique mais bien moi ! Car oui j’ai regardé un film !!
Et en plus c’est même pas un teen-movie, non mais vous vous rendez compte de l’exploit ?
En fait, hier soir c’était ma soirée repassage (beurk !) et lors de ces soirées je n’arrive pas à regarder des séries en VOST (à moins de faire cramer mon linge avec mon fer…) du coup mon chéri m’a proposé de regarder un film qu’il avait trouvé sur “Freebox Perso” dans la catégorie Science.
Aie Aie Aie, je connais son addiction pour les documentaires intelligents, j’ai donc eu peur du choix, mais bon je vais pas faire ma chef de la télécommande tous les soirs quand même… alors va pour Idiocracy.

Mais comme je suis une horrible curieuse, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voir le synopsis sur allociné avant de commencer le film :

Joe Bowers, l’Américain moyen par excellence, est choisi par le Pentagone comme cobaye d’un programme d’hibernation, qui va mal tourner. Il se réveille 500 ans plus tard et découvre que le niveau intellectuel de l’espèce humaine a radicalement baissé et qu’il est l’homme le plus brillant sur la planète…

Le début du film bien que très poussé semble assez réaliste, limite ça m’a fait peur ! On voit bien que les gens au QI élevé préfèrent leur carrière plutôt que de penser à procréer alors que les moins pourvus au niveau de matière grise sont tellement débiles que la contraception semblent être un concept trop compliqué pour eux alors du coup ils se reproduisent plus vite que des lapins !
La mise en avant de l’arbre généalogique était une très bonne idée.

On passe ensuite très vite à la présentation des héros, Joe le militaire moyen et Rita la prostituée futée, et au début de leur aventures : ils ont été choisi pour un test de cryogénisation sur une année mais ce test va se prolonger bien au-delà du délai de départ… nos héros se retrouvent donc 500 ans dans le futur.
Et que trouvent-ils dans ce futur ? Un monde apocalyptique où tout le monde parle en langage SMS, où la TV est envahie d’émissions style Jackass, où un diagnostique médical s’apparente plus à un résultat de loterie qu’à une vraie analyse scientifique, où l’eau est réservé à la chasse d’eau et à rien d’autre, où les ministres sont recrutés sur jeu-concours (@jonath666 tu aurais tes chances 😉 ) et où les grattes-ciels qui s’affaissent sont retenus par des bouts de ficelle.
OUI le monde est peuplé de débiles profonds ! Et Joe notre militaire moyen est maintenant l’homme le plus intelligent, il est donc normal que le sort du monde repose sur ses épaules. Il doit relancer l’agriculture, l’économie afin de sortir le monde de ce chaos…

Au final, je pense que ce film avait plutôt bien commencé. Pour une comédie, il se voulait intelligent et pouvait aussi fortement nous parler pour l’avenir de notre monde, oui cette comédie faisait quelque part réfléchir…. sauf que… oui sauf que la dernière partie nous replonge dans une mauvaise comédie américaine qui tombe dans tous les travers du genre : violence gratuite –> héros dans la mouise –> résolution du problème –> astuce pour mettre tout le monde au courant de cette résolution –> héros sauvé –> héros félicité –> dégoulinement de bons sentiments –> héros = maitre du monde –> FIN !
Dommage ! C’est dommage d’avoir fini comme ça, ça avait pourtant bien commencé !

En conclusion : je vous conseille quand même de voir le film car il soulève un problème pas si bête que ça, par contre vous pourrez couper le film quand la soirée de réhabilitation commence à partir de là ça devient trop convenu.