30 jours

[Jour 30] La mort d’un personnage la plus triste – part2

2

ATTENTION BEAUCOUP DE SPOILER

(suite…)

[Jour 30] La mort d’un personnage la plus triste – part1

3

ATTENTION BEAUCOUP DE SPOILER

(suite…)

[Jour 29] La série qui m’obsède actuellement – part2

0

Selon Lys :

Pas d’hésitations possible: la série qui m’obsède vraiment en ce moment est OZ.

J’ai commencé un marathon avec quelques Twittos en fin d’année dernière. J’avais entendu parler de la série au moment de la diffusion de Prison Break. Beaucoup comparaient les deux séries et je m’étais toujours dit qu’il fallait que je la commence un jour, surtout qu’elle est sur la liste des séries cultes. Et quand j’ai vu que deux très grands et très sympathiques téléphages dans de ma TL (@ladyteruki et @MrRainWhisper) étaient en train de faire un marathon, je me suis permise de m’incruster et heureusement, car je serais passée à côté d’une des séries les plus marquantes de notre génération.

J’ai déjà fait un article sur la série auquel je vous renvoie mais je l’ai écrit alors que je commençais donc maintenant, j’ai un peu plus de recul sur la série: http://www.critikeurs.fr/2011/12/30/oz-its-no-place-like-home/

S’il vous plait, ne vous arrêtez pas au côté un peu violent de la série. La violence est justifie est sert le propos. C’est une peinture de la société américaine que l’on va via les prisonniers de OZ. Mais on a aussi toutes les palettes des émotions humaines qui passent dans la série. On ressort difficilement indemnes de la plupart des épisodes mais putain que c’est bon. C’est une série qui est magnifiquement bien pensée, réalisée et surtout jouée. Aucun personnage ne laisse indifférent et on se surprend à se prendre d’affection pour des hommes qui ont commis des atrocités …

La série m’a tellement fait réfléchir sur les prisonniers, sur le système carcéral. Je vous avouerais que pendant longtemps pour moi, la démocratie s’arrêtait aux portes des prisons … Et il se trouve que j’ai regardé Oz en même temps que m’étaient dispensés certains cours de droit sur les libertés fondamentales et sur l’histoire de la procédure pénale et tout cela a totalement changé mon approche du droit et de la société. Ça a même influencé mes choix de carrières.

C’est une série qui m’a un peu construire et qui a été au delà du simple divertissement et c’est une des choses que je recherche quand je regarde une série. C’est bien la série qui m’obsède en ce moment, mais j’ai l’impression qu’elle va me suivre un bon petit bout de temps même après que j’ai regardé le dernier épisode.

—————-

Selon Tyranika :

Touch

Je viens de finir Sleeper Cell, que j’ai bien aimé, je vais reprendre Battlestar Galactica, dont j’avais apprécié la première saison. A part ça, du côté des inédits, rien d’extra. Awake, toujours agréable, est tout de même tombé dans le cop show. Il y a bien une série qui m’enthousiasme plus que les autres, c’est Touch, mais j’irais pas jusqu’à dire qu’elle “m’obsède”. Là encore, c’est un cop show, mais les enquêtes bouclées sont secondaires, et elles se déroulent de façon originale. La série montre la connexion entre les hommes, via l’introduction, dans chaque épisode, de plusieurs intrigues avec des personnages différents, qui vont se retrouver au final, pour ne former qu’une seule intrigue. J’aime beaucoup ce concept, et il est bien exploité dans les 2 épisodes diffusés jusque là (il n’y a donc que 2 épisodes diffusés pour l’instant, d’où mon enthousiasme quand même modéré) grâce à des personnages attachants. Et c’est bien là le défi de la série, qui devra réussir, toutes les semaines, à créer des personnages attachants qui ne sont destinés à vivre (dans la série) que 40 minutes.

—————-

Selon Jonath666 :

The Good Wife

Un Remake de Big Love avec moi, Alicia, Diane et Kalinda, c’est possible ? ;-)

—————-

Selon Elea :

Sherlock.

400

En plus le fandom de cette série est complètement fou, donc j’adore !

« I believe in Sherlock Holmes !! »

http://believeinsherlock.tumblr.com/

[Jour 29] La série qui m’obsède actuellement – part1

3

Selon Tolkienbis :

La saison s’est finie dimanche, mais j’attendais les épisodes avec impatience…

Being Human (UK)

Cette nouvelle saison a fait entrer en jeu de nouveaux personnages principaux et ils s’en sont vraiment bien sortis !
Et vu la fin de la saison, je pense que la prochaine saison, déjà confirmée, soit très intéressante.
Dans les saisons précédentes, Nina m’énervait vraiment. Je n’aimait pas son personnage, son jeu d’actrice et sa coiffure était horrible.

—————-

Selon Lorna :

Je suis complètement obsédée par Sherlock.

La saison 2 a beau être terminée, je suis complètement dans le truc. J’ai revu les deux saisons plusieurs fois, j’essaye d’imaginer comment va débuter la saison 3. Et j’ai entrepris de relire les aventures du Sherlock Holmes d’Arthur Conan Doyle.

—————-

Selon Reggaelow8 :

Alors j’hésite entre Oz que je viens de terminer et Community dont je regarde minimum deux épisodes par jour. Je vais dire que mon côté psychopathe de séries est suffisamment mégalo pour supporter deux obsessions. x)

—————-

Selon Teproc :

Mad Men.

Je me suis refait la saison 4 en un week-end pour me préparer au début de la saison 5… putain que c’est bon ! Même si les débuts de la série sont un peu difficiles, ça valait le coup, parce que la saison 4 est juste sur une autre planète. « The Suitcase » est facilement dans mon top 5 d’épisodes de série, C’est le résultat de 4 ans d’une relation ultra-intéressante entre deux personnages… qui n’est que magnifié par le fait que c’est totalement non-romantique. Ca aurait été facile de mettre Don et Peggy ensemble à un moment donné, et ils ne l’ont pas fait, donc respect aux scénaristes.

Et Roger écrit ces mémoires, ce qui est juste hilarant. Et Kiernan Shipka, qui joue Sally, est géniale ! Et Christina Hendricks… est Christina Hendricks. Et Don va se marier avec une version de Sarah Jessica Parker ! Bon, ça c’était petit, pardon.

Bref, Mad Men, c’est génial, et j’ai vraiment vraiment hâte au début de la saison 5… que j’aurais vu d’ici cet article ^^.

P.S : Si on avait fait ça une semaine plus tard, ma réponse aurait probablement été Game of Thrones. Mais je suis sûr que d’autres l’auront mis, donc bon.

—————-

Selon Ludo :

En ce moment ? J’hésiterais entre TBBT et Fringe.

Il y a quelques semaines, j’aurais dit Chuck (cf. mon article de février).

[Jour 28] Première série addictive – part2

0

Selon Reggaelow8 :

Buffy? Le Caméléon? Et oui encore Le Caméléon. Eh, ça ne fait que 4 fois dans le mois que j’en parle !

Que voulez-vous, c’est ma série d’enfance, alors du coup, j’en parle autant que Kaamelott et The Wire.
Chaque samedi soir avec la ptite famille devant la Trilogie du Samedi sur M6! C’était le plus important de la semaine.

—————-

Selon Teproc :

J’ai deux options, et dans les deux cas, je vais me retrouver à radoter, puisque c’est Lost et The West Wing. J’en ai déjà dit pas mal sur les deux, donc j’en resterai là ^^.

—————-

Selon Ludo :

Bien que j’ai regardé pas mal de séries dans les années 80, il n’y en avait aucune qui m’obsédait au point d’attendre avec impatience la diffusion du prochain épisode. Il aura fallu attendre la fin des années 90 pour que Buffy soit cette série, celle qui me rappelait tous les samedis soirs devant la télé avec ma chère et tendre en attendant la diffusion de l’épisode. Finalement, c’est à-cause d’elle que je me retrouve ici désormais.

—————-

Selon Lorna :

Je suivais déjà des séries assidûment avant mais c’est vraiment avec Le Caméléon que j’ai accroché à ce point à une histoire, des personnages, un rythme, des intrigues. Ça a été la première à être aussi addictive pour moi. Elle a tout déclenché : les forums pour partager avec d’autres fans, les fanfictions pour rester dans l’univers tout en assouvissant ma soif d’écrire, la consultation des sites internet pour avoir des news de la série et des acteurs.

—————-

Selon Tolkienbis :

Lost

Pour la première saison, j’étais tous les samedis soir devant ma télévision, pour regarder les deux ou trois épisodes diffusés.
Et c’est avec cette série et sa saison deux, que j’ai découvert réellement les séries, et les séries VOSTFR.

[Jour 28] Première série addictive – part1

0

Selon Tyranika :

House

Et oui, c’est assez récent finalement. Quand j’étais plus jeune, je regardais aucune série assidûment, c’est l’arrivée de shows comme Lost, Prison Break ou House en France qui m’a vraiment pousser à m’intéresser de plus près aux séries. Et la véritable première , c’est House, qui passait sur TF1 le mercredi soir (saison 4 de mémoire).

Finalement, un épisode par semaine ne me suffisait plus, j’ai téléchargé la fin de la saison … et puis la saison suivante, en VOSTFR donc. J’ai enchaîné ensuite en reprenant du début des séries que je regardais de temps en temps à la TV, dont Lost et Prison Break, donc.

—————-

Selon Jonath666 :

En ce qui me concerne il s’agit de X-files et du Caméléon. L’attente entre chaque saison était insoutenable, les cliffhangers de fins de saisons étant insoutenables pour les nerfs !

—————-

Selon Lys :

J’ai déjà mentionné cette série sur le blog il y a quelqu’un dans un article sur la nostalgie des séries avec lesquelles on a grandi. Ma première série additive est Urgences.

En plus de l’attrait que j’ai envers le côté médical, il y a une histoire affective entre cette série et moi. En effet, je regardais Urgences toutes les semaines avec ma maman. C’était notre petit rendez-vous. Je n’ai jamais été très proche d’elle mais Urgences était une série qui nous rapprochait. On attendait toutes les deux ce moment avec impatience (moi surtout pour l’histoire, ma mère plus pour être avec moi).

Mais pour parler plus concrètement de la série, je ne me rappelle pas d’un personnage qui ne m’a pas plu. Bien sur, je me suis tout de suite identifiée à John Carter. Je fantasmais sur le fait de devenir médecin à l’époque donc j’étais ce petit John Carter qui découvrait le monde médical. Urgences est l’une des rares séries à avoir fait un très bon mélange entre les cas médicaux et la vie personnels des personnages. C’est ce côté ambivalent qui a fait que je suis devenue accro à cette série.

Je vérifie en ce moment ce côté additif car la série repasse en ce moment sur France 4 et je reste bloquée devant alors que je sais très bien ce qui va se passer. En général, je ne regarde pas deux fois un épisode parce que je n’aime pas revoir quelque chose que j’ai déjà vu. Mais pour Urgences, c’est une véritable addiction !

—————-

Selon Elea :

Le Caméléon
Le temps de la découverte d’Internet, des forums, des blogs, des fanfictions…

[Jour 27] Meilleur pilote – part2

12

Selon Jonath666 :

Incontestablement Lost.

Action sans temps mort, mystères, personnages énigmatiques, ce pilote surprend, prend aux tripes et fait se poser des tonnes de question au téléspectateur.
J’ai rarement pris autant mon pied devant un pilote ! Tout ce que j’aime dans les séries y est présent !

—————-

Selon Lys :

Oz

Dès le début, on est pas épargné. On rentre tout de suite au cœur de l’univers carcéral. A l’évocation des règles dans Em City, je me suis sentie tout aussi oppressée que les prisonniers eux-mêmes. J’ai eu la même impression que lorsque je suis dans un manège à sensations: la pression monte durant la montée et paf, l’adrénaline arrive. Cette sensation d’être vraiment prise dans le système s’accentue avec l’identification avec Beecher (Un avocat qui a tué une petite fille sans le vouloir en roulant trop vite, bref Monsieur Tout-le-Monde). Avec lui, on découvre un univers ou tout n’est que violence, domination, parfois sexe … Mais ce qui rend cette série si exceptionnelle, c’est que cette violence n’est pas gratuite. Ce n’est pas juste pour choquer, il faut passer au-delà et on comprend que cela sert la série, qu’il y a un propos derrière. Oz est quasiment un manifeste politique ou tout du moins social. Rien ne nous est épargné. Il y a d’ailleurs une phrase qui résume assez bien la loi qui règne à Oz:

They call it the penal system but it’s more the penis system. It’s about how big, it’s about how long, it’s about how hard. Life in Oz is all about the size of your dick and anyone who tells different ain’t got one.

Cette phrase est dite par un des personnages principal du show: Augustus Hill. En plus d’être un condamné, c’est le narrateur de la série et celui qui nous présente les différents détenus avec le crime commis, leur peine et, lorsque c’est possible, quand ils pourront bénéficier de la liberté conditionnelle (Pour les non juristes, pour les crimes, on a une peine qui est prononcé mais le plus souvent, on ne la fait pas entièrement, il y a une période de sûreté (en France, le maximum est de 22 ans) et passé cette période, on peut poser une demande pour être libéré mais être sous contrôle judiciaire à l’extérieur). De plus, chaque épisode commence avec un speech de ce personnage. Le plus souvent, c’est très métaphorique mais on comprend vite que cela à un rapport avec ce que nous allons voir dans l’épisode. Il a un ton très joueur, très malicieux mais aussi très dur et très pessimiste. Ses discours sont aussi crus que ce que l’on voit dans la série. Il nous pousse à avoir une réflexion et à nous poser des questions quasi-existentielles.

Personnellement, après le visionnage du pilote, j’ai eu une réflexion sur l’état d’esprit des prisonniers condamnés à la perpétuité sans possibilité de conditionnelle. C’est une des premières chose à laquelle j’ai pensé pendant l’épisode et ça explique toute la trame de la série: pourquoi bien se comporter et suivre les règles alors que, pour certains, on a plus rien à perdre. Il ajoute que la mort c’est la liberté pour ceux là. Ça rejoint une question que je me suis toujours posée: si j’étais condamnée à vie, que ferais-je: attendre la mort ou décider de ma mort et avoir le contrôle ?

—————-

Selon Tyranika :

Lost

Si je vous dit “no comment” ça vous va ? Non parce que le pilot de Lost quoi, c’est culte !

—————-

Selon Elea :

Lost

Haut de page