A mon tour de vous présenter mon bilan de la saison 2011/2012. Dans cette première partie, nous nous intéresserons aux comédies, et les dramas arriveront ensuite.

Il y a quelques jours, je comparais mon classement des nouvelles comédies avec ce que je pouvais lire sur twitter. Le constat vaut pour toutes les nouveautés : les critiques sont très différentes d’une personne à l’autre.

Prenons par exemple 2 Broke Girls, que beaucoup ont aimé. Ce n’est pas mon cas. Je trouve la sitcom vulgaire, avec un humour trop lourd. Mais surtout, j’ai cette impression de me trouver face à un “two-women show”. Cette impression est difficile à expliquer, mais disons que j’ai le sentiment que les deux actrices “cherchent” le rire du public (rires qui sont bien trop présents par ailleurs), au contraire d’une série comme The Big Bang Theory, qui possède elle aussi des rires enregistrées, mais où ceux-ci sont plus naturels. En fait, pour comparer les deux séries, disons que les rires viennent couper les conversation dans The Big Bang Theory, alors qu’ils “ponctuent” les phrases dans 2 Broke Girls.
Tant qu’on est dans le mauvais, je vous cite rapidement How to be a Gentleman et Are you there Chelsea ? les deux comédies aux noms à rallonge, qui se sont ratés au niveau audiences comme au niveau qualité.

Par contre, s’il y a bien une comédie qui fait l’unanimité, c’est Suburgatory. De mon côté, j’avais bien aimé le pilot et les premiers épisodes, qui jouaient sur les clichés pour donner des scènes sympathiques. Mais la série s’est essoufflée très rapidement, et, en fin de saison, elle s’était transformée à un tel point qu’elle était devenue les clichés dont elle se moquait quelques mois auparavant. Dans le genre “moyen” on retrouve aussi Modern Family, dont la 3e saison est dans la lignée des deux précédentes, c’est-à-dire sympathique, plutôt constante, mais pas hilarante. On peut néanmoins remarquer quelques épisodes qui sortent du lot, comme le 13e “Little Bo Bleep”,