View Sidebar
Cœur de glace, Richard Castle

Cœur de glace, Richard Castle

28 septembre 2013 9:000 comments

Quatrième roman de Richard Castle mettant en scène Nikki Heat, Cœur de glace a été publié l’année dernière sous le titre Frozen Heart en anglais. Il fait suite à Heat Wave (Vague de chaleur)Mise à nu (Naked Heat) et Froid d’Enfer (Heat Rises).

Coeur-de-glace

« Le cadavre d’une femme battue à mort est retrouvé dans une valise, au beau milieu des rues de Manhattan. Pour Nikki Heat qui découvre la scène de crime et ses détails, c’est une évidence : ce meurtre a des liens avec l’assassinat de sa propre mère, dix ans plus tôt. Nikki se lance dans l’enquête avec le journaliste Jameson Rook, toujours aussi charmeur. Au fur et à mesure, elle se retrouve confrontée aux zones troubles du passé de sa mère. Des ruelles de Manhattan aux avenues de Paris, le duo de choc approche de la vérité. Mais, en déterrant des secrets de famille soigneusement cachés, Nikki se retrouve en plein dans la ligne de mire d’un tueur impitoyable. » Le résumé donne bien le ton du roman et n’est pas sans rappeler certains aspects de la série elle-même.

410 pages de suspense, d’intrigue bien ficelée et d’humour. Voilà ce qu’est ce roman. Il est fidèle à la série et on voit une nouvelle fois le résultat du travail que Richard Castle effectue dans la série. Les parallèles avec la série sont d’ailleurs nombreux, comme à chaque roman. Ici, ils portent notamment sur l’intrigue du roman qui se révèle être liée à la mort de la mère de Nikki, comme celle de la série qui est liée à la mort de la mère de Beckett. Les rebondissements sont bien gérés et tiennent en halène jusqu’à la fin du roman.

Les personnages sont attachants (et rappellent forcément ceux de la série desquels ils sont inspirés) et bien développés. Pour peu qu’on les suivent depuis le début, on se rend compte que l’auteur n’a de cesse de les approfondir. La relation entre Rook et Nikki est touchante et intéressante à suivre.

C’est là que tout ça m’amuse beaucoup : outre le fait d’avoir un livre bien réel entre les mains alors qu’il est écrit par un personnage de fiction dans une oeuvre de fiction, les événements qui se produisent dans cette oeuvre de fiction qu’est la série inspirent un personnage de fiction (l’auteur Richard Castle) dans sa création d’une autre oeuvre de fiction (ses romans). C’est très amusant pour moi, en tout cas. Et si ce genre de choses ne vous intéressent pas, les romans de Richard Castle restent de bons romans policiers qu’on peut même lire sans connaître la série (mais que les dédicaces et les remerciements seraient moins savoureux comme ça !).

La fin de roman appelle une suite qu’on est désireux de connaître. Elle sera dans Mort brûlante (Deadly Heat) qui est paru le 13 septembre 2013 pour la version anglaise et est prévu le 2 octobre 2013 pour la traduction en français.

Leave a reply