View Sidebar
Jack Harkness vs. Malcom Reynolds

Jack Harkness vs. Malcom Reynolds

20 novembre 2011 15:007 comments

Aujourd’hui, je prends le risque de vous présenter un duel improbable. Deux personnages issus de deux séries qui me sont chères, deux personnages qui possèdent certains traits communs qui m’ont donné envie de les rapprocher.

A ma gauche, Jack Harkness, Captain Jack pour les connaisseurs de Torchwood et à ma droite, Malcom Reynolds, Mal pour les intimes de Firefly.

Jack Harkness vs Malcom Reynolds

Posons rapidement les bases…

Jack Harkness est un ancien agent du temps né au 51ème siècle, immortel et point fixe dans le temps. Il dirige la branche galloise de Torchwood, et c’est entouré de son équipe, qu’il lutte contre les aliens qui menacent l’Empire britannique et enquête sur des incidents impliquant des extraterrestres.

Malcom Reynolds est un ancien combattant d’une guerre d’indépendance perdue. Au 26ème siècle, il est le capitaine d’un vaisseau spatial, le Serenity, et s’est reconverti en contrebandier intergalactique avec son équipage.

La première ressemblance qui frappe, c’est que ce sont des héros qui n’ont pas les caractéristiques des héros classiques. Malcom Reynolds est un sergent qui a perdu la guerre pour l’indépendance. Son principal but n’est pas vraiment de sauver la veuve et l’orphelin, il veut juste qu’on le laisse tranquille et éviter le gouvernement de l’Alliance. Il est borné et grognon, il a un faible pour la boisson et la baston, et ne dit pas non à quelques trafics de contrebande si ça peut contrarier l’Alliance et le gouvernement en place. Bref, c’est tout sauf un héros…

Quant à Jack Harkness, quand il apparaît pour la première fois dans Doctor Who, ce n’est pas vraiment un personnage reluisant non plus, puisqu’il essaie d’arnaquer le Docteur et Rose. Escroc, séducteur invétéré, immortel contre sa volonté, Jack tue le temps en acceptant des missions d’homme de main contre de l’argent. C’est un peu malgré lui qu’il rejoint l’institut Torchwood, et s’il finit par avoir la stature d’un leader, certaines de ses actions restent très controversées.

Je trouve que ces deux figures d’antihéros se ressemblent également par leur solitude et leur rapport aux autres.

Malcom Reynolds

Mal est un soldat qui a perdu la guerre mais aussi la foi en ce qu’il croyait. Il refuse de se plier aux règles du nouveau gouvernement et décide de vivre en marge de la société, vers les mondes extérieurs, là où l’Alliance n’a encore que peu, voire pas, d’influence. Dans son vieux vaisseau, il engage un équipage et ensemble se mettent à vivre de petits boulots plus ou moins légaux. Contrebande, transport de marchandises ou de voyageurs, qu’importe pour Mal Reynolds, tant qu’il continue à voler, à rester libre…

Jack est un point fixe dans le temps, condamné à ne pas mourir, à voir défiler des siècles complètement seul, et à voir ceux qu’il aime disparaître un à un. C’est un état qu’il n’a pas choisi, qu’il subit et dont on ressent toute la détresse à la fin de la saison 3.

Ce sont tous les deux des solitaires en errance, que ce soit à travers le temps ou à travers l’espace, comme en quête de quelque chose… Quête de sens, quête d’identité ?

Ils finissent par être des leaders malgré eux (tous les deux des capitaines !), des solitaires qui se retrouvent à diriger une équipe, et la relation avec les autres personnages est aussi forte pour l’un que pour l’autre.

Que ce soit Jack avec les membres de Torchwood ou Mal avec l’équipage du Serenity, il y a une dynamique dans les liens qui les unissent qui se rapproche de la dévotion. Il est celui qui les a recrutés, parfois tirés d’ennuis ou d’une vie morne, il est celui qui les invite aux voyages et à l’aventure. Sous leurs airs bourrus, tous deux éprouvent une profonde affection pour chaque membre de son équipe et ont chacun une façon bien à eux de les aimer, tous, différemment. Ce sont deux voyageurs solitaires qui développent un attachement à une nouvelle famille, comme si ce besoin d’appartenance à un groupe faisait partie de leur quête identitaire. Les deux personnages se font presque toujours accompagnés par ce groupe d’amis au fil des aventures et des missions, et chacun des personnages secondaires est aussi important qu’un autre. Jack Harkness et Mal Reynolds prennent un peu la place de la figure paternelle qui prendrait soin de leur famille, tout en assumant sans le reconnaitre ouvertement cet immense besoin d’être accompagnés voire soutenus au quotidien. Difficile en effet d’imaginer ce qu’ils deviendraient s’ils étaient livrés à eux-mêmes dans leurs errances…

Jack Harkness

Pour terminer ce sont enfin des personnages charismatiques, qui en plus de partager un sens de l’humour qu’ils pratiquent en toutes circonstances, se distinguent par leurs tenues vestimentaires difficiles à oublier !

Dans l’ambiance western de Firefly, Mal Reynolds endosse une longue redingote de cuir tanné, quand Jack Harkness ne quitte pas son long manteau de soldat de la Seconde Guerre Mondiale dans Torchwood

 

Alors qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous que Jack Harkness et Malcom Reynolds sont des personnages que l’on peut rapprocher ? Ou pensez-vous que je suis complètement à côté de la plaque, et dans ce cas-là, n’hésitez pas à me le dire…

——————————

7 Comments

  • Le personnage de Jack Harkness a été inspiré par Mal Reynolds. Just sayin’ :)

  • Aki

    Hihi voisine du dessus :’p.
    Ben bien sûr, pour mwa y a Mal > les autres.
    Et on peut les rapprocher comme l’a si bien dit v-l :’p.
    Après, pour ma part, je trouve que Mal est plus humain que ne le sera jamais Jack car Jack, il a d’autres chats à fouetter que seulement les humains :’). Puis Mal est plus drôle, il a plus de charisme, il sait mieux se battre… brefouille.

  • dinooclo

    Entièrement d’accord avec toi Elea… et cerise sur le gâteau les deux comédiens : John Barrowman et Nathan Fillion ont beaucoup de point communs, hormis leur sexualité of course! 😉 sont tous les deux des ados attardés, fans de Comics, ils ne sont pas les derniers à participer à des oeuvres de charités… et bien d’autres choses encore… bref ils ont surtout en commun : que …. je veuuuuux être leur meilleuuuure amiiiiiie !

  • Cathy

    Comme le dit si bien ma graaaande copine Dinoo, John et Nathan (à part leur sexualité) se ressemblent comme deux gouttes d’eau, allant jusqu’à camper deux personnages presque similaires. Aussi craquants l’un que l’autre, même en mode “Kilékon” ! J’ignore s’ils se connaissent, (ils manquent quelque chose là) et je rêve du jour où ils seraient réunis dans une même série. Qu’importe le sujet, ce serait 200 % de bonheur !
    Pas de soucis Eléa, tu n’es pas la seule à avoir fait le rapprochement entre ses deux personnages campés par deux hommes si semblables dans la vie.

    • J’avoue, j’aimerais beaucoup les voir sur un projet commun ! Comme tu le dis, ainsi que Dinooclo, même dans la vraie vie ils semblent avoir plein de points communs !

Leave a reply